jeudi 3 mars 2011

Vous êtes à Fribourg

C'est une petite ville
Comme il y en existe mille
Pourtant unique à mes yeux
Elle a bercé mes jeux.

Entourée de sa rivière
Elle porte de manière fière
L'étendard de sa cathédrale
Issu de l'époque médiévale

Les toits des maisons
Sont inchangés depuis mille ans
Vue splendide sur cette vallée
De onze tours surplombée

Construite de pierres et de molasse
Formant remparts et forteresse
Ce temps est désormais révolu
Dégradé par la pollution de nos rues.

J'observe, la nuit tombée,
Depuis l'hôtel de ville éclairé
Cette cité magnifique et ses vieux quartiers
Comment pourrais-je jamais m'en séparer ?

C'est mon sang qui coule dans ses artères
Ce tilleul planté en son sein est comme mon père
Symbole de ma propre indépendance
Il porte tous les secrets de mon enfance

Nicolas, notre saint patron, vient de loin
Depuis Myrrhe, il nous procure ses soins.
En son honneur sonnent nos trompettes
Chaque six décembre c'est la fête

Ici, je me ballade en toute quiétude
Plus de soucis et plus de solitude
Mes racines sont dans ces faubourgs
C'est ici chez-moi, c'est ici Fribourg.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire